myopie : les solutions à portée de vue

Il existe différents moyens de palier à ce problème, mais dans tous ces cas, il est préférable de consulter un opticien. Optique la Rouvière est à votre disposition pour vous conseiller au mieux afin de répondre pleinement à vos attentes ainsi qu’à vos besoins.

Il convient tout d’abord de rappeler que la myopie n’est pas une maladie, et qu’il s’agit en effet d’un problème de vue provoquant une image floue lorsqu’il s’agit de regarder un objet ou une personne à une distance conséquente, en d’autres termes, de loin. Généralement, les personnes atteintes de la myopie ressentent un certain inconfort au niveau de leurs yeux, ces derniers étant plus sensibles.

Certains symptômes sont alors possibles de constater : yeux qui se ferment plus souvent, vous ressentez une certaine sensibilité face à la lumière. Cette sensation désagréable peut toutefois être corrigée, et à ce titre, il existe plusieurs moyens pour corriger ce problème de vue.

En effet, qu’il s’agisse de lentilles, d’opération laser ou encore de lunettes de vue, la myopie peut être facilement corrigée. Si on opte pour le port des lunettes, ou des lentilles, il faudra alors privilégier des verres concaves ou compressés pour les lentilles, et des verres pour les lunettes de vue dont l’épaisseur va varier en fonction du degré de myopie. En effet, au plus la myopie sera grande et au plus l’épaisseur du verre sera importante.

Quel choix de verres pour la myopie ? Les myopes doivent préférablement opter pour des verres amincis, avec une monture plus légère afin de rendre le tout plus confortable. Par ailleurs, d’autres, pour des raisons esthétiques ou de confort, préféreront opter pour l’opération laser afin de corriger leur vue. Toutefois, au vue de l’état récent de ces techniques de correction, il est préférable de consulter en amont un opticien. Notre rôle est de vous conseiller au mieux sur le mode de correction qui serait le plus adapté à votre vue. Il faut également compter sur un suivi régulier, c’est­-à­-dire aller consulter une à deux fois par an au minimum un ophtalmologue pour vérifier l’évolution de la vue.